FUTURE
French UniversiTy on Urban Research and Education

check
Skip to main content
11/06/2019

Signature d'un accord entre les établissements de l'Université Gustave Eiffel et le Cerema

 

Au coeur des thématiques d’aménagement du territoire et de transition écologique, la question des mobilités et des nouveaux modes de transport est un véritable enjeu pour les territoires et pour les usagers. Connectivité et automatisation, décarbonation, sécurité, réduction des émissions… Les infrastructures et les véhicules sont face à un défi qui préfigure ce que seront les mobilités demain. Alors que vient de démarrer l'examen du projet de loi d'orientation des mobilités à l'Assemblée nationale, l’Université Gustave Eiffel et le Cerema, centre d’études, et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, signent un accord scellant leur volonté commune d’oeuvrer pour les infrastructures et véhicules de demain.

Les deux partenaires ont décidé de confirmer et d’élargir cette collaboration aux établissements qui vont constituer l’Université Gustave Eiffel au 1er janvier 2020, c’est-à-dire l’UPEM, l’EIVP, l’EAVT, l’ESIEE et l’ENSG. Il est à noter que l’IGN (dont l’ENSG est l’école) est lui-même un partenaire ancien du Cerema et de l’Ifsttar. Dans ce dessin, quelques actions sont déjà citées à l’image de la Route de 5e Génération (R5G), des véhicules autonomes et connectés. Ces projets vont notamment être abordés conjointement grâce à la plateforme pour les mobilités Transpolis.

« La R5G nécessite désormais de passer à la phase de projet en grandeur nature. Le Cerema et l’Ifsttar conjugueront leurs expertises et leurs actions pour développer ce concept en direction des territoires. » indique Pascal Berteaud, directeur du Cerema. « La complémentarité entre nos établissements qui se concrétise par la plateforme Transpolis, unique en Europe, sera l’occasion de développer des projets conjoints tels que l’expérimentation de navettes autonomes à vitesse plus élevée ou encore la configuration d’aménagements urbains pour véhicules connectés (sécurité routière, simulation de situations météorologiques dégradées… ). » explique Hélène Jacquot-Guimbal, directrice générale de l’Ifsttar.

L’Ifsttar et le Cerema sont des partenaires de longue date, ce qui leur a permis dans le passé de faire évoluer en parallèle la connaissance venant de la recherche et les méthodes d’ingénierie développées puis transmises aux industriels ou proposées aux décideurs publics. Cet accord permettra à l’Ifsttar et au Cerema d’assurer leur mission commune dans l’appui aux politiques publiques et de valoriser leurs actions à l’international. « Elles seront complétées dans les mois qui viennent par le comité de pilotage mis en place. » soulignent Hélène Jacquot-Guimbal et Pascal Berteaud.

Télécharger le communiqué de presse

En savoir plus sur l'Université Gustave Eiffel

keyboard_arrow_up